P. Mottard : Les amnésiques et les faux culs

18/01/2013

La manifestation anti-mariage gay était à l'évidence composée de deux catégories de protestataires.

- Les amnésiques
Ce sont tous ceux qui s'indignent d'une réforme imposée à la hussarde, à la va-vite, sans débat ni concertation. Ils ont tout simplement oublié qu'il y a eu une élection présidentielle. Pendant sa campagne, le candidat Hollande n'a cessé de mettre en avant le mariage pour tous et il a été élu. Si, pour les manifestants de dimanche, cette réforme est si dangereuse, qu'elle risque de mettre à bas les fondements de notre civilisation, on peut parier que l'immense majorité d'entre eux n'a pas pris le risque de voter pour Hollande. Dès lors, il faut qu'ils se rendent à la raison (démocratique) : ils ont perdu !

- Les faux culs
Ce sont les politiques qui ont accompagné la manifestation pour faire semblant d'en être les instigateurs. Monsieur Copé en tête. Même raisonnement pour eux : si cette réforme est si bouleversante pour notre société, ils n'ont qu'à promettre de l'abroger quand ils reviendront au pouvoir. Je n'ai rien entendu de tel (jusqu'à ce matin), même de la part des élus du FN. En fait, tout ce beau monde aura trop peur, le moment venu, de perdre les voix de l'électorat homo…

En réalité chacun sait bien que la partie est jouée. Les élections ont tranché, l'opinion publique est favorable, les médias commencent à se fatiguer d'alimenter un débat réchauffé. Comme pour le PACS, contesté pendant des mois… avant son adoption, la loi sera votée et, dans quinze jours, plus personne n'en parlera plus.

Parce qu'il faut bien l'admettre, cette loi, c'est une liberté de plus qui n'enlève rien à personne. Une loi qui permettra aux gays et aux lesbiennes de connaître enfin les joies du divorce et des familles tupperware…


Le blog de Patrick Mottard

Vos Commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire :
Ou créez votre compte : devenez membre