Les écrans de la Diversité : My Two Daddies + Saint Laurent

11/10/2014

LES ÉCRANS DE LA DIVERSITÉ #1
Les différences liées aux orientations sexuelles
Le Cinéma de Beaulieu lance un nouveau moment régulier, de découverte et d'échange, autour de la «Diversité», notion riche et complexe qui participe du vivre ensemble. Et c'est l'orientation sexuelle qui sera au coeur de ce premier volet avec des films s'adressant au plus grand nombre.
Les Ouvreurs s'associent à cet événement qui devrait permettre de voir ou revoir les meilleurs films à thématiques LGBT que compte cette rentrée 2014. L'occasion aussi de se retrouver pour un moment de convivialité (lors des deux cocktails prévus) et de discussions comme Les Ouvreurs aiment à en organiser.

Projections organisées par Le Cinéma de Beaulieu,
En partenariat avec le Centre LGBT Côte d'Azur,SIS Animation - Ligne Azur et Les Ouvreurs

Samedi 11 octobre à 19h00 - Avant-première
MY TWO DADDIES
Etats-Unis, 2014, 1h38, VOSTF anglais
de Travis Fine
Avec Alan Cumming, Garret Dillahunt, Frances Fisher
En Californie, au début des années 80, Paul et Rudy débutent une relation amoureuse, quand le destin met sur leur route Marco, un enfant handicapé malmené par une mère toxicomane. Alors qu'elle est incarcérée, elle leur confie Marco pour qu'il trouve un foyer stable en son absence. Mais la société n'est pas prête à accepter « ses deux papas » et le couple va se battre pour continuer à élever cet enfant.
Le films a déjà récolté un nombre impressionnant de Prix du Public partout dans le monde(Tribeca Film Festival, Canberra International Film Festival, Gaze LGBT de Dublin, Chicago International Film Festival, Festival du Film de Seattle, Festival du Film Key Ouest, Woodstock Film Festival, Outfest Film Festival).

Séance suivie d'un cocktail offert par le Cinéma de Beaulieu

Samedi 11 octobre à 21h15
SAINT-LAURENT
France, 2014, 2h30
de Bertrand Bonello
Avec Gaspard Ulliel, Jérémie Renier, Léa Seydoux
Sélection en Compétition officielle, Festival de Cannes 2014
1967 - 1976. La rencontre de l'un des plus grands couturiers de tous les temps avec une décennie libre. Aucun des deux n'en sortira indemne.
La presse est unanime pour acclamer le chef d'oeuvre de Bertrand Bonello, sélectionné en Compétition officielle au dernier Festival de Cannes : «(...) Bertrand Bonello, (...) vient indiscutablement de signer son oeuvre la plus ample et la plus aboutie, (...).» LE MONDE. «Un coup de théâtre génial et cruel.» TELERAMA

 

Photo 2

Vos Commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire :
Ou créez votre compte : devenez membre