In&Out : Le palmares 2016 !

27/04/2016

PALMARES 2016
Le jury a décerné les prix de cette 8e édition des Rencontres In&Out, lors d'une formidable soirée de clôture à l'Auditorium du MAMAC. Et pour chaque récompense, il a expliqué les raisons de son choix :

Esperluette du meilleur court métrage
11 LIFE LESSONS FROM AN AWESOME OLD DYKE de Allison Khoury
« Les 11 leçons de vie d'une super vieille gouine » recompose à travers les séries de conseils essentiels la vie percutante et irrévérencieuse de Dorothy, figure lesbienne bad-ass.
Nous avons tenu à saluer :
1/ la recherche formelle documentaire mêlant archives, entretiens et animations
2/ le ton joyeux et humoristique souvent trop rare dans es films LGBT+
3/ et la façon de présenter la transmission Message d'Allison Khoury

Esperluette du meilleur documentaire
ORIENTED de Jake Witzenfeld
Entre questionnement sur les appartenances nationales, interrogation sur les identités sexuelles et élaboration collective des modes d'activisme, ce documentaire israélien brosse un portrait juste et enlevé du quotidien de quatre jeunes Palestien-ne-s. Confidences entre ami-e-s, moments festifs, volonté d'échapper à des environnements familiaux ou sociaux étouffants, échanges amoureux, doutes sur les modes d'actions politiques : tels sont les ingrédients qui ont retenu notre attention. Ce documentaire à la charge politique évidente donne à voir et à penser, loin des clichés, une réalité des combats, la possibilité d'une converge des luttes mêlées dans le monde moyen-oriental d'aujourd'hui.

Prix du jury
1992 d'Anthony Doncque
Dans un parfait format cinématographique, 1992 est un voyage dans le temps qui nous fait découvrir l'éveil sexuel de Martin, un jeune adolescent gay. En utilisant des fragments de vidéos datant de 1992, le metteur en scène Anthony Doncque nous raconte sa véritable histoire, l'amour d'un père pour son fils et la profonde nostalgie d'un temps passé. Le jury a décidé d'accorder son prix spécial pour ce film en reconnaissance d'une figure paternelle inhabituelle, d'un jeu excellent des comédiens et d'une fin pleine d'espoir.
In a perfect cinematographic language, 1992 makes us travel in time to discover the sexual awakening of Martin, a gay teenager. Using fragments of videos dating back from 1992, the director, Anthony Doncque tells us his own story and speaks about the love from a father to his son and the deepest nostalgia for time gone by. The jury decided to give its special prize for the unusual father figure, the perfect acting and the ending full of hope

Esperluette du meilleur long métrage
DE L'OMBRE IL Y A de Nathan Nicolovitch
& Mention spéciale du Jury pour David d'Ingéo
Ce long métrage âpre présente Mirinda, travesti français qui se prostitue à Phnom Penh, dans un Cambodge rongée par des années de guerre. Miranda rencontre sur son parcours avec une petite fille victime de l'exploitation sexuelle des enfants. Le Jury a voulu souligner le choc brutal et émotionnel que constitue ce film âpre. Les choix équilibrés de ce réalisateurs, la mise en scène du chaos d'un Cambodge décomposé et l'espoir posé par la naissance de ce désir de parentalité ont emporté notre enthousiasme. Nous avons également toutes et tous unanimement été marqué-e-s par la prestation de l'acteur principal David d'Inégaux. Son jeu, sa force, son corps noueux, tourmentés et finalement beaux portent ce film. Voilà pourquoi, en plus du prix du meilleur long métrage à « De l'ombre il y a » , nous sommes heureuses et heureux d'attribuer une mention spéciale à l'acteur David d'Ingéo.

Prix du public pour le meilleur long métrage
THEO & HUGO DANS LE MEME BATEAU d'Olivier Ducastel et Jacques Martineau

Prix du public pour le meilleur court métrage
11 LIFE LESSONS FROM AN AWESOME OLD DYKE d'Allison Khoury

 

 

Photo 2

Vos Commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire :
Ou créez votre compte : devenez membre

Collection Automne/Hiver Medium Rectangle
flash sales Hotels.com 300x250_FR