Ciotti appelle à voter contre le Mariage pour tous.

13/01/2013

Monsieur Eric Ciotti, président du Conseil Général des Alpes maritimes a envoyé un appel à manifester dimanche 13 janvier contre l'ouverture du mariage aux couples de même sexe.
Il appelle à manifester contre un projet qu'il n'a visiblement pas compris, ou plutôt qu'il déforme volontairement. En effet, cet homme est suffisamment intelligent pour être capable de lire un projet de loi et d'en comprendre les conséquences.
Pourquoi ne l'a-t-il pas compris ? Parce que ce qu'il dénonce n'est pas dans le projet de loi.

Voici donc le texte qu'il a envoyé à tous ses sympathisants, par mail.


NON AU MARIAGE POUR TOUS : L'INTÉRÊT DE L'ENFANT COMME SEUL POINT DE MIRE
Chers amis, 
Dans quelques jours l'Assemblée Nationale examinera le projet de loi, présenté par le Gouvernement socialiste, sur le mariage et l'adoption pour les couples du même sexe. 
Il s'agit là d'un sujet majeur qui mérite un grand débat national parce qu'il concerne toutes les familles et tous les Français. Aussi, je regrette que la gauche tente de passer en force, au risque de menacer la cohésion de notre pays en opposant les Français entre eux. 
Parce que j'ai toujours assumé mes responsabilités, je tenais à vous faire part de mon opposition à ce texte qui, s'il était adopté, entraînerait des changements considérables dans notre société, des remises en cause dans le droit des personnes et des incertitudes graves dans la filiation. 
Le mariage est, dans notre culture, intimement lié à la fondation d'une famille. Ce n'est pas qu'une cérémonie ou un contrat entre adultes mais une institution qui organise la filiation. Vouloir revenir sur ce pilier de notre organisation sociale me paraît être dangereux et, à terme, pourrait conduire à la remise en cause de l'intérêt des enfants. 
Dans cet esprit, je soutiens la grande manifestation qui aura lieu à Paris le dimanche 13 janvier et qui permettra de faire entendre la voix de toutes celles et tous ceux qui, attachés à l'institution que constitue le mariage et qui font du droit de l'enfant une priorité, sont opposés au texte sur le mariage et l'adoption pour les couples du même sexe. 
Mais parce que je respecte les choix et les sentiments de chacun et que je suis conscient des difficultés auxquelles peuvent être confrontés des couples du même sexe, je suis favorable à la création d'une union civile qui permettrait de leur offrir un contrat protecteur et répondre ainsi à leurs inquiétudes. 
Tels sont les éléments que je souhaitais porter à votre connaissance en vous renouvelant toute mon écoute et toute ma disponibilité.

Eric Ciotti,

Député et Président du Conseil Général des Alpes-Maritimes

 

 

 

Comme pour la tribune homophobe de Jean Pierre Leleux, analysons un peu son texte.

"Il s'agit là d'un sujet majeur qui mérite un grand débat national parce qu'il concerne toutes les familles et tous les Français"
Tous les français ? En l'occurrence, non. Juste les couples de même sexe et leurs enfants. Il est évident que les couples hétérosexuels et leurs enfants ne sont pas concernés. Le projet de loi ne vas pas détruire leur mariage, ni forcer les hétéros à épouser une personne du même sexe. On ne va pas retirer des enfants de familles hétérosexuelles pour les "donner" à des couples homos… Il s'agit principalement de donner un cadre légal aux enfants des homos qui sont nombreux.
Pourquoi alors dit-il que tous les français sont concernés ? Pour les inquiéter inutilement ? Pour leur faire peur ?

Monsieur Ciotti craint que la cohésion sociale du pays ne soit menacée parce que ce projet de loi oppose les français entre eux. C'est vrai, les pauvres homophobes qui s'offusquent qu'on puisse "marier les pédés", il faut pas trop les brusquer. Par contre, on peut laisser des milliers de français et de françaises ainsi que leurs enfant dans un vide juridique, c'est bien plus correct !

Il affirme que l'on arrivera à des "changements considérables dans notre société, des remises en cause dans le droit des personnes et des incertitudes graves dans la filiation"
C'est là qu'il ment. Nous supposons, puisqu'il a toujours assumé ses responsabilités, qu'il a soigneusement épluché le projet de loi. Il sait donc très bien que le titre 7 relatif à la filiation ne sera pas modifié. Pas un seul article de ce titre ne sera modifié. On a alors du mal à comprendre en quoi la filiation serait aussi gravement remise en cause.
Puisqu'il le sait alors pourquoi le dit-il ? Chercherait-il à mentir à ses partisans afin de les manipuler ? Pourquoi dit-il que les droits des personnes sera remis en cause, alors que ce n'est pas le cas ?

Eric Ciotti a raison lorsqu'il dit que "Le mariage est, dans notre culture, intimement lié à la fondation d'une famille". C'est vrai. Et c'est justement pour cela, et pour protéger leurs enfants que des gays et des lesbiennes veulent pouvoir y accéder. C'est justement parce qu'ils croient en l'institution du mariage qu'ils veulent se marier.
Il affirme que revenir sur le caractère homme-femme du mariage ébranlerait notre organisation sociale. Que devons-nous en déduire ? Que les homos ne font actuellement pas partie de l'organisation sociale ? Qu'ils sont asociaux ? En quoi le fait que deux personnes de même sexe aient envie de se marier détruit la cohésion sociale de notre pays ? qu'y a-t-il d'intrintsèquement si déstabilisé dans ces unions pour aboutir à des faits aussi graves ?

Très certainement, tout cela n'est bien évidemment pas homophobe… mais ça conduirait selon lui à remettre en cause l'intérêt des enfants.
De deux choses l'une : soit l'homosexualité pose problème, soit non. Si l'homosexualité ne pose pas de problèmes, alors pourquoi l'homosexualité des parents poserait-elle problème ? Est ce qu'on n'est pas en train de se servir des enfants pour viser les adultes ?
Si les homos sont incapables d'élever des enfants, alors qu'on enlève la garde de ces enfants à tous les gays et lesbiennes. Sinon, donnons à ces enfants la protection sociale et légale qu'ils méritent et dont ils ont besoin pour les protéger des erreurs des adultes.
C'est justement dans l'intérêt des enfants qu'il faut permettre à leurs parents de les adopter. Pour les protéger, pour leur apporter une stabilité légale et ne pas les entretenir dans un flou juridique.

Puisque, nous l'avons vu, il n'est pas possible qu'il s'oppose à ce projet de loi pour protéger les enfants, puisque justement, ce changement permettra de mieux les protéger, c'est donc que Monsieur Ciotti veut viser les homosexuels et les lesbiennes. C'est bien l'homosexualité en elle même qui lui pose problème. Une fois de plus, les enfants sont instrumentalisés dans un jeu de billard à deux bandes.

Enfin la preuve que Monsieur Ciotti ne sait absolument pas de quoi il parle, ou tout au moins qu'il fait semblant de ne pas savoir, c'est qu'il dit respecter les choix des homos.
Combien de fois faudra-t-il répéter que l'homosexualité n'est pas un choix, pas plus que l'hétérosexualité ?!
En concluant son texte ainsi, le président du CG06 voulait certainement montrer son ouverture d'esprit.
Au final, il n'aura fait que prouver, au mieux sa méconnaissance du sujet, au pire la déformation volontaire d'un sujet qu'il connait mieux qu'il ne voudrait le faire croire.

Il n'aura fait que perdre de sa crédibilité.

Vos Commentaires

Connectez-vous pour ajouter un commentaire :
Ou créez votre compte : devenez membre